Amis visiteurs...

ICI , CHAQUE JOUR +/- 1000 MAQUETTISTES PASSENT NOUS VOIR !!!
INSCRIVEZ-VOUS !
ON VOUS ATTEND .
LA VITRINE INFORMATIONS
Suivez notre Fil rouge 2017 Les hydravions et les engins amphibies
Derniers sujets
» AMX-13/75 w/SS-11 ATGM (TAKOM 1/35)
Aujourd'hui à 10:34 par capitaine Conan

» Un Corsair birdcage...
Aujourd'hui à 10:10 par polnagaillot

» Fil rouge 2017 - ITALERI Sikorsky UH-19 A Rescue "Chickasaw" au 1/72ème
Aujourd'hui à 9:38 par JC DOC5

» Expo Tinqueux 2018 !! ! !
Aujourd'hui à 9:36 par papy

» Vitrine.....
Aujourd'hui à 9:22 par JC DOC5

» Douglas D-588-II ''Skyrocket'' casseur de Mach (1:72 Special Hobby)
Aujourd'hui à 9:18 par JC DOC5

» Et pourquoi pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Hier à 20:59 par jeanpierre

» Polikarpov I-153.
Hier à 20:44 par polnagaillot

» Des couleurs.....
Hier à 15:55 par polnagaillot

» Une bonne idée....
Hier à 12:03 par polnagaillot

» Un F15 première génération...
Jeu 23 Nov 2017 - 22:48 par JC DOC5

» Fil rouge 2017 ( italeri 1/72 ) Cant Z 501
Jeu 23 Nov 2017 - 20:56 par Pat One

» [Frog] CURTISS P-40 TOMAHAWK 2 versions
Jeu 23 Nov 2017 - 17:29 par fourneau

» Vient ou va paraitre
Jeu 23 Nov 2017 - 10:49 par Modelkit tenshi

» Bassens ( 33)
Jeu 23 Nov 2017 - 7:23 par Longstreet

» *MONTAGE EN COURS* Dodge Charger R/T 68 [Revell 1/25]
Mer 22 Nov 2017 - 21:19 par Longstreet

» Montage: Albatros D-III Oeffag début de série 153 / Roden 1/72
Mer 22 Nov 2017 - 16:11 par jeanpierre

» Incursion dans la Braille scale Alouette III Heller 1/72
Mer 22 Nov 2017 - 15:07 par polnagaillot

» Mirage 2000-N Ramex Delta "100 ans EC2/4 La Fayette" (Heller)
Mer 22 Nov 2017 - 13:09 par mathieu27

» mon premier dio."entrée des troupes soviétiques en Allemagne début 1945"
Mer 22 Nov 2017 - 11:09 par jeanpierre

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 14 Invités :: 2 Moteurs de recherche

capitaine Conan, MUMU, Pat One, polnagaillot

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 70 le Lun 21 Juil 2014 - 17:25
MERCI DE VOTRE VISITE !
" Notre compteur "
__________
|
compteur
__________
Début comptage Janvier 2014 .
Les posteurs les plus actifs du mois
polnagaillot
 
Papywawa
 
jeanpierre
 
papy
 
sletch
 
Longstreet
 
Fogg
 
Pat One
 
capitaine Conan
 
MUMU
 

DIVERS
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par sletch le Jeu 23 Avr 2015 - 17:54

Note de l'auteur : L'histoire que vous pourrez lire ci-dessous relève de la fiction et n'a aucune réalité historique. Elle mélange des faits réels avec d'autres romancés voire totalement imaginaires. Aussi, ce récit se parcourt comme une bande dessinée d'aventure ou un feuilleton de début de soirée. Enfin, cette nouvelle ne véhicule pas de message ou d'intention particulière si ce n'est celle de vous divertir  

Chapitre I –  Le camouflet

Récit du Lieutenant-Colonel Michel LINEDAX

Durant la guerre froide, j'ai participé activement à une commission en charge de l'évaluation de nouveaux moyens d'observation. Après une sévère sélection, l'acquisition de l'avion-espion américain U-2B Dragon Lady fut lancé.

Cet appareil ne nous était pas inconnu. Sous couvert de vols de liaison, les U-2 Américains survolaient régulièrement la France. De fait, personne n'était dupe ni de la mission réelle qui était attribuée à ces avions ni des sites sensibles français objets de ces vols. Le sujet étant particulièrement "sensible", nous avions ordre de ne pas aborder cette question lors des réunions de travail avec Lockheed, le constructeur de l'avion.

La première présentation fut organisée "à l'américaine". Estrades, pupitre, son, lumière... Lockheed avait particulièrement soigné son opération séduction. Au-delà du décor, les orateurs s’enchaînaient en nous assénant de grands discours sur l'amitié Franco-Américaine... la menace Soviétique... l’importance pour la France de posséder une capacité de reconnaissance stratégique... etc. Beaucoup d'informations, certes intéressantes, mais bien loin de ce pourquoi nous avions été convié, à savoir l'évaluation technique du Dragon Lady.

Après deux heures d'un ennui profond, les techniciens nous détaillèrent précisément le fonctionnement de l'appareil et ses capacités opérationnelles. Dans le cadre de ma mission, je m'intéressait tout particulièrement à la maintenance de l'avion. Alors que je détaillais les marquages de servitudes, je fus surpris par la mention "Catch me if you can" visible près de la verrière. Sans même réfléchir à la signification de cette phrase, je posais naïvement la question à haute-voix. A ma grande surprise, ma question provoqua vague d’hilarité dans le staff américain. Comme on le ferait pour un enfant, le Directeur commercial m'expliqua avec des mots simples que "Catch me if you can" (littéralement : "Attrape-Moi si tu peux !") faisait référence à l’impossibilité pour tout intercepteur de rattraper un U-2 évoluant à haute-altitude.

Pensant faire un bon mot, un ingénieur se permis d'ajouter en français : "le U-2, c'est un véritable Mirage". L'allusion à peine voilée au Mirage III, notre plus récent chasseur bisonique, était par trop évidente. Cette dernière pique et les ricanements qui en découlèrent eurent raison de ma patience. Malgré mon agacement, je fis semblant d'apprécier la plaisanterie. De fait, j'avais manqué de réserve alors même que la traduction était pourtant simple à comprendre.

Vexé d'avoir ainsi perdu la face, je restais interdit jusqu'à la fin de la présentation. Je prie ensuite congés de la délégation américaine avec un sourire de façade. Intérieurement, je préparais une revanche qui aurait lieu durant la présentation en vol de l'U-2. Prévue la semaine suivante au-dessus de la Bourgogne, j'avais peu de temps pour m'organiser. Toutefois, je savais pouvoir compter sur mes amis de la 2ème Escadre de Chasse de Dijon. Cette idée, pourtant encore vague, me redonna le sourire instantanément.


Chapitre II – La revanche

Récit de Roger PESSIDOUS  (*)

[...] un vol, peut être record, que j'ai fait à la 2 EC, à Dijon sur Mirage III E équipé du moteur-fusée d'appoint, où je suis monté à ... 67.000 pieds altimètre, par un temps splendide (...et une tropopause très favorable parce que très haute). Verticale Dijon, je voyais la Corse et la courbure de l'horizon très sombre. C'était en juin 1967 où il fallait à tout prix essayer d'intercepter et surtout photographier les U-2 US qui photographiaient impunément nos sites nucléaires et démentaient officiellement ces vols sur notre territoire (...pas vus, pas pris. En fait on les voyait très bien au radar).

La mission consistait, sous guidage très pointu des contrôleurs DA (Défense Aérienne), à monter à la tropo (entre 35 et 45.000 feet) ensuite à accélérer à Mach 1,8, allumer la fusée SEPR (2 allumages possibles de 80 secondes au total) et monter à fort angle à iso-mach 1,6/1,7 jusqu'à extinction du moteur fusée vers 62/65.000 feet. habituellement, et altitude où volaient les U-2, en essayant d'accrocher au radar le U-2, invisible à cette altitude.

La difficulté de la mission était surtout pour le contrôleur mais, à l'époque, ceux du CAFDA et de la station radar de Dijon étaient particulièrement entraînés et véloces.

Pour le pilote, la difficulté était plutôt au retour, avec une vitesse proche du décrochage lorsque la PC était éteinte et surtout un pétrole toujours très short, ajouté à l'inconfort du scaphandre haute altitude en particulier du casque à visibilité un peu réduite.

J 'ai eu la chance de ramener la 1ère photo (avec un vulgaire appareil du commerce dont on était dotés) d'un U-2 ... que j'ai bien failli "encadrer" en arrivant par l'arrière à Mach 1,7.alors qu'il volait à Mach 0,9 environ et que je tenais l'appareil photo de la main gauche tout en essayant de mettre l'U-2 dans un tout petit viseur optique ! 

Je crois que le pilote de l'U-2 a dû avoir un grand choc, dans tous les sens du terme, par l'onde sonique d'abord et ensuite la vision de ce Mirage au ras de ses moustaches, surgi de ses arrières, même si ses détecteurs l'avaient sans doute prévenu de l'hostile se rapprochant.
 
J'ai su beaucoup plus tard que cet épisode de l'interception avec photo avait beaucoup impressionné et inquiété les Américains.
[...]


Chapitre III – L'épilogue inattendu

Récit du Colonel Antoine THAÏ-HUAN

La plaisanterie respectivement conçue et réalisée par mes amis Michel et Roger eu des répercussions surprenantes.

Les officiels de l'US Air Force restèrent stoïques malgré l'affront. Apparemment beaux joueurs, ils firent effacer l'inscription "Catch me if you can" du fuselage de l'U-2 B de démonstration. Moins anecdotique, l'interception réalisée par la chasse française provoqua une vive polémique au sein du Département de la Défense américaine. La mesure la plus visible fut l'arrêt immédiat des survols de la France.

Par crainte de l'échec du processus d'acquisition, la délégation Lockheed, activa toutes ses capacités de lobbying afin d'atténuer cette bien mauvaise publicité. Plus surprenant, le constructeur fit également allusion à des recherches ultra-secrètes sur la furtivité des prochaines générations d'appareils. Peu d'entre-nous saisirent la quintessence de ces informations qui étaient, de toutes les manières, hors-sujet.    

La Commission d'évaluation jusqu'alors bien orientée au sujet du Dragon Lady, remis un rapport nettement plus mitigé. In fine, cette épisode ne pesa pas réellement à l'heure du choix. L'appareil fut commandé par l'armée de l'air à douze exemplaires qui furent intégralement affectés à la 33ème escadre de reconnaissance.

L'armée de l'air infligea une sanction symbolique aux protagonistes. En aparté, Michel et surtout  Roger reçurent les félicitations de l'état major pour cette démonstration éclatante de la qualité de notre défense aérienne. Pour célébrer cette "victoire", les mécanos de la deuxième Escadre de Chasse dessinèrent sur le Mirage victorieux, la silhouette d'un U-2 suivi de l'inscription "Je t'ai eu !".

Extrait du livre "En quête de reconnaissance" de Jonas LEITCH (éditions J'AI VU)

(*) Source : Histoires d'aviateurs

Le Lockheed U-2 Dragon Lady en maquette












Dernière édition par sletch le Jeu 5 Mai 2016 - 20:32, édité 1 fois
avatar
sletch
Membre V I P
Membre  V I P

Messages : 3441
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 52
Localisation : Dans les Yvelines (France)

http://www.karuli.net/blog

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par papy le Jeu 23 Avr 2015 - 18:49

c'est un goéland des mer, au vu des ailes Very Happy très belle bête ce coucou
avatar
papy
Membre V I P
Membre  V I P

Messages : 1699
Date d'inscription : 04/02/2014
Age : 61
Localisation : Yonne ( Bourgogne )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par allwings le Jeu 23 Avr 2015 - 19:09

Toujours agréable ces "what if". Que ce soit la littérature qui l'accompagne où la maquette l'illustrant.
Compliments
avatar
allwings
Membre V I P
Membre  V I P

Messages : 2596
Date d'inscription : 14/11/2013
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par sletch le Jeu 23 Avr 2015 - 23:12

Salut et merci pour vos commentaires les gâ' Very Happy !

@papy : c'est vrai qu'il a une sacré allonge... ce qui en fait une machine très élégante au final.

/ Frédéric
avatar
sletch
Membre V I P
Membre  V I P

Messages : 3441
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 52
Localisation : Dans les Yvelines (France)

http://www.karuli.net/blog

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par VincentM le Ven 24 Avr 2015 - 0:47

Fort sympathique tout çà.
J'ai vu un reportage avec je crois le journaliste anglais de Top Gear dans un U2 biplace. Le taux de montée est hallucinant. A peine le temps de dire ouf et ils étaient dans la haute atmosphère.

_________________
WWW.MACH-SHOP.COM

VincentM
Fana
Fana

Messages : 961
Date d'inscription : 28/11/2013

http://www.mach-shop.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par Longstreet le Ven 24 Avr 2015 - 18:03

Ca change de le voir tout Alu et avec nos cocardes c'est super top et je ne parle pas de l'histoire l'accompagnant on s'y croirait chef
avatar
Longstreet
Membre V I P
Membre  V I P

Messages : 3286
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 56
Localisation : Pontgouin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par lucsimonsaive le Ven 24 Avr 2015 - 19:58

Bon j'avoue, l'histoire  je l'ai un peu zappée, Embarassed  mais le coucou : bigre c'est du tout  beau matériel Shocked

Du what'if comme on les aime. BRAVO
avatar
lucsimonsaive
Membre V I P
Membre  V I P

Messages : 2507
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 53
Localisation : Belgique - SAIVE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par polnagaillot le Ven 24 Avr 2015 - 20:03

Du You Two....on en écoute en France...c'est trop bien vu ce ouatif, comme dit mon coiffeur..
bravo mon Steph pour cette élucubration avionesque...ça l'fait !!

_________________
Lorsque je monte une maquette......je vois rouge,..enfin , une étoile rouge !

Plastiquement Votre -----------
Francis
avatar
polnagaillot
Membre V I P
Membre  V I P

Messages : 5769
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 61
Localisation : Une yourte installée dans la plaine Ukrainienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par sletch le Sam 25 Avr 2015 - 10:59

Salut,
VincentM a écrit:J'ai vu un reportage avec je crois le journaliste anglais de Top Gear dans un U2 biplace. Le taux de montée est hallucinant. A peine le temps de dire ouf et ils étaient dans la haute atmosphère.
Ah bon ? Vu la taille des ailes, je ne l'aurais pas cru... Toi-même, l'eusses-tu cru  pirat

Longstreet a écrit:Ca change de le voir tout Alu et avec nos cocardes c'est super top et je ne parle pas de l'histoire l'accompagnant on s'y croirait chef
J'aime bien décliner les avions sous nos cocardes (sans arrière pensées bien sûr). Pour ce qui est du réalisme, sache que j'ai conçu mon histoire autour du récit de Roger PESSIDOUS qui est tout-à-fait réel. En clair, un Mirage III à réellement intercepté un U-2 qui survolait la France. Dans "Catch me if you can", j'ai mis en scène un contexte (le récit de Michel LINEDAX) et imaginé un épilogue (celui d'Antoine THAÏ-HUAN).

lucsimonsaive a écrit:Bon j'avoue, l'histoire  je l'ai un peu zappée, Embarassed
Pas gentil ça  Sad . . . . . .  clown

polnagaillot a écrit:bravo mon Steph pour cette élucubration avionesque...ça l'fait !!
"Steph" ? Tu parles de ma Belle-Sœur là  Suspect (véridique) ? . . . . . . . . . lol!

Merci à tous pour vos sympathiques commentaires Embarassed

 / Frédéric
avatar
sletch
Membre V I P
Membre  V I P

Messages : 3441
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 52
Localisation : Dans les Yvelines (France)

http://www.karuli.net/blog

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catch me if you can! [Airfix Lockheed U-2 B Dragon Lady 1/72]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum